Irradiés

De Ground.0_wiki
La version imprimable n’est plus prise en charge et peut comporter des erreurs de génération. Veuillez mettre à jour les signets de votre navigateur et utiliser à la place la fonction d’impression par défaut de celui-ci.
Les irradiés de la troisième guerre mondiale ont été parqués, en sous-sol, dans une zone dévastée située entre, d'une part, le quartier des déportés et celui des anciens détenus, d'autre part les étages correctionnels, et le niveau sécurité. Il est normalement impossible d'y entrer ou d'en sortir.


« La zone est ravagée, tout y est complètement dévasté et l'air y est irrespirable. Hydrox ne peut même pas y mener d'expériences. Ils attendent que les derniers irradiés encore en vie y périssent. Ensuite ils condamneront l'étage. » - P. Nord, mécanicien
Hydrox plan-03.png


Pour une raison inconnue, les irradiés peuvent se passer d'air artificiel. L'on suppose qu'ils ont développé la capacité de survivre en respirant l'air contaminé. Souffrant de nombreuses pathologies mutagènes, ils présentent un aspect et des comportements des plus variés, et ceux qui ont survécu se sont adaptés à la survie, en meute ou solitaires, dans un environnement hostile, ultraviolent et plongé dans une obscurité permanente, régulièrement secoué par des tremblements de terre.

Ils pratiquent le cannibalisme, l'esclavage[1] pour certains clans, et une religion ésotérique que Quarter qualifie de "métaphysique sinistrée".

Ils semblent voir dans la brume des choses qui dépassent le commun des mortels...


INFORMATIONS DÉVOILÉES DURANT LA PREMIÈRE SAIS0N (ÉPIS0DE 3, ÉDITI0N RENEWAL)

  1. Les irradiés pratiquent l'esclavage avec leurs propres règles, variables d'un clan à l'autre et qui diffèrent du légalisme contractuel des quartiers d'habitation. 0utre les conflits inter-claniques fournissant des prisonniers de guerre, l'un des premiers motifs de servitude est ici la dette de sang ou d'honneur. Les esclaves des irradiés sont marqués par des tatouages tribaux ou au fer rouge, à l'emblème de la famille ou du clan de leur propriétaire.